Notre verger

Haute-tige & Basse-tige

La Maison Hérout dispose d’un verger de 10 hectares, constitué de pommiers dits de haute-tige (30%) et de basse-tige (70%).

La moyenne d’âge des pommiers varie selon les parcelles (de 10 ans à 65 ans pour les plus vieux). Une phase de replantation est en cours depuis 4 ans pour renouveler une partie des parcelles.

La culture de “l’amertume”

Plus de 25 variétés de pommes sont représentées sur le verger, dont la Rouge de Cantepie, initialement endémique du verger de la Maison Hérout et qui constitue aujourd’hui l’une des variétés autorisées dans l’appellation d’origine protégée Cotentin.

Plus de 80% du verger est composé de variétés locales, spécifiques du Cotentin : « Petit amer », « Taureau », « Cartigny » et « Rouge de Cantepie » ou « Binet Rouge ». Elles sont majoritairement amères, douces amères et très riches en composés phénoliques.

Les variétés dites « accessoires » constituent environ 20% du verger, principalement : Doux Moine, Marie-Ménard (amère et douceamère) ; Clos Renaux (Douce) et Petit Jaune (Acidulée).

Ces variétés sont dites de 2e et 3e saison : leur ramassage, par variété, débute en octobre et peut se prolonger jusqu’en décembre.

L’entretien

Le mode d’entretien du sol des vergers est l’enherbement intégral. Le maintien d’un enherbement permanent du verger instaure une concurrence favorable à la synthèse des composés, intéressants pour l’élaboration des cidres.

Afin de favoriser la pollinisation des fleurs des pommiers du domaine, le verger dispose de ruches où les abeilles produisent un miel « toutes fleurs », mélange de fleurs de prairies et de fleurs de pommiers.

Notre terroir

Des sols relativement épais

Le verger est implanté sur le Massif armoricain composé de sédiments schisteux et gréseux, et de granites de l’ère primaire.

En présence d’un revêtement limoneux relativement épais, les sols sont bien drainés et très peu sableux ou sablo-caillouteux.

Un cadre bocager

Le domaine offre un paysage de bas plateaux ondulés aux vallonnements très doux, en basse altitude, dans un cadre bocager. Les parcelles qui composent le domaine forment de petits îlots délimités par des haies naturelles, propices à l’agriculture biologique. Outre l’aspect terroir « Cotentin », cela permet de revendiquer le label « refuge Nature » (délivré par le Groupement Ornithologique Normand).

Le climat

Le climat, très océanique, accentué par le caractère péninsulaire du territoire, se caractérise par des précipitations fréquentes et assez abondantes, une faible amplitude des températures avec de rares gelées, et des vents fréquents parfois violents venant majoritairement de l’ouest.

Les sols plutôt profonds et ce climat côtier, sans excès de chaleur, donnent des cidres moins denses en sucres.